logo tandavanala logo tandavanala
DHTML Slideshow by WOWSlider.com v4.1

Les enjeux de gestion du corridor

LE CONTEXTE SOCIO-ECONOMIQUE

Du point de vue population, le corridor présente les caractéristiques suivantes :

  • Nombre de population : 400 000 à 500 000 dont la moitié ont moins de 15 ans
  • Taille de famille : 6 à 8 enfants par foyer
  • Nombre des analphabètes : plus de 52 %
  • Taux de croissance de la population : 2,8 % par an en moyenne (pour une vingtaine de Communes riveraines du corridor)
  • Taux de croissance économique en général : < 2 %
  • Mode de production : basée sur le Tavy (notamment du côté des Tanala)
  • Moyens de Communication : Insuffisance des routes de desserte, inexistence de réseau téléphonique surtout du côté du District d’Ikongo, et de District d’Ivohibe).

Le Schéma suivant montre les pressions anthropiques des deux côtés du corridor :


La forêt a toujours attiré la population riveraine, les visiteurs et les chercheurs pour diverses raisons comme :

  • La conquête de nouvelles terres au sein de la forêt pour assurer une sécurité alimentaire ;
  • L’existence de nombreuses ressources telles que les bois de construction et de chauffage; les bambous et Pandanus pour l’artisanat ; les plantes médicinales; les aliments issus de la cueillette (écrevisses, anguilles, miel, ignames, etc.…) ainsi que le parcage des bœufs
  • La recherche des gisements miniers (or, corindon, émeraudes...)
  • Les recherches scientifiques à la poursuite des nouvelles espèces Les visites touristiques pour admirer la beauté de la nature et pour apprécier l ’hospitalité des populations riveraines.

PRESSIONS ET MENACES

En effet dans chaque côté ethnique, on assiste à des pressions d’ordre anthropique :

  • Les Betsileo avancent dans le corridor Ouest pour rechercher des bas-fonds non-exploités afin de les transformer en rizières.
  • Les Tanala effectuent des cultures de riz sur brûlis en cherchant les terrains forestiers fertiles et bien ensoleillés.
  • Au sud les Bara renommés comme grands éleveurs de bœufs, pratiquent le feu de pâturage annuel.

Par ailleurs, le corridor est aussi de plus en plus confronté à une forte pression démographique qui ne fait qu’accélerer la dégradation

Enfin, compte tenu du fait que le corridor est aussi une zone de forte concentration de pierres précieuses et métaux, l’exploitation minière est devenue une préoccupation majeure au détriment de la gestion durable du corridor. Parfois elle s’exerce d’une manière irrégulière, non contrôlée et sans autorisation environnementale.

On observe ainsi, d’une manière générale, une dégradation du couvert forestier de 1% par an du coté Ouest du corridor et 2% par an du coté Est du corridor. (Evolution de la Forêt naturelle non degradée, Equipe MIRAY 2003)

La disparition de ce corridor est imminente si aucune disposition ne sera prise.

 

GAZETY
Seraseran'ny Tandavanala

Noezahina nampidirina ao amin'ny tranok'alan'ny CMP Tandavanala ny gazety antsoina hoe : " Seraseran'ny Tandavanala ", en savoir plus...

Nos partenaires

Visiteurs

Total : 21746
Aujourd'hui : 10
En ligne : 1

ONG TANDAVANALA
Enceinte Direction Régionale de l'Elevage Besorohitra FIANARANTSOA
BP 1099 - Tél 75 516 58 - mail: cmp.fianar@moov.mg
copyright © 2014 tandavanala.org - touts droits réservés